Vous avez demandé l’éducation sexuelle…ne quittez pas

22102011

 -  Popix11171.jpgurquoi la zigounette en érection des messieurs est-elle orange ? Le décor est planté. Ça va être hot. Vous voilà prévenus.

- Ma chèrie, si tu avais bien lu la légende de la photo du manuel  d’éducation sexuelle, tes neurones auraient peut-être détecté la présence du mot « thermographie »….ou alors l’objet en question est la propriété d’un supporter hollandais.

Cher lecteur imagines-tu qu’un jour le père Borgia s’est adressé ainsi à sa fille :

- il mio caro Lucrezia occorre che si parli di sessualità …

- che cosa vuoi sapere papà ?

Eh oui …  »que veux tu savoir papa » ; si l’on en croit la légende elle aurait aussi beaucoup appris  de son frère César.

Vous pensiez qu’en achetant les bons livres, vous seriez dispensés de parler du sujet. Malheureusement les ouvrages en question ne répondent pas toujours à leur demande et bien souvent ils n’ont pas la patience de tout lire.

Nos enfants ont pratiquement tous les mots, y compris ceux qu’il ne faut pas, mais pas dans l’ordre : la mission, si vous l’acceptez, consistera à les récupérer, à les trier, pour formuler clairement ce que vous avez si bien conçu avec l’ensemble de vos partenaires.bul01791.jpg

Mais jetons tout d’abord, un petit coup d’oeil dans le rétro : 1968…Helga, de la vie Intime d’une  jeune femme, un film arrivé tout droit d’outre-rhin suscite le débat sur les ébats. L’oeuvre est sensée avoir été réalisée dans le but d’aider les parents à aborder ces thèmes délicats avec les adolescents, qui eux, s’échangent en cachette les photos de Playmate.

Un mois avant mai 68, c’est peut-être là, si on fait abstraction des évènements du 22 mars à Nanterre, que commence l’affrontement fratricide, entre une France fille aînée de l’église et un hexagone qui a les yeux rivés sur les mouvements culturels et politiques du moment, qui prônent toutes les formes de libération.

Les uns crient au scandale, les autres applaudissent à cet hymne à la liberté : en fait le film comporte une scène d’accouchement. Les mystères de la sexualité ne seraient-ils donc uniquement réservés qu’à ceux qui se sont jurés fidélité devant le maire, le rabbin ou le prêtre ?

En vérité les adultes de 68, sont en partie désemparés devant ce bouillonnement : je dirais même plus : il ne sont pas mûrs.   

Je vais le constater quelques années plus tard en essuyant  une réaction violente de mon paternel quand je lui explique que dans le cadre de mon cours de Sciences Naturelles de Terminale D, on a assisté à la projection du film produit par la marque Guigoz : Les premiers jours de la vie, en noir et blanc. Le bouquet final étant la naissance d’un adorable poupon avec force détails. 

vmo01191.jpg Finalement je crois qu’on devrait remercier Sylvia Kristel…et Emmanuelle Arsan.

Retour aux années 2010…Bien évidemment le sexe ne les intéresse pas, enfin c’est ce qu’ils essaient de vous faire croire. Il y a bien eu une approche maladroite : « Il paraît que Kevin et Christopher ont visionné un porno sur le net ». Rien de plus.

Pourtant je saisis la balle au bon et m’engouffre dans la brèche.

On a donc abordé la question en parlant de littérature, de cinéma, de savoir-vivre, d’anatomie, de politique, des droits de la femme et de l’homme, de la contraception, du sida, des films « X » et de la signification de l’expression « public averti »  ….mais surtout de tendresse, de romantisme, de la réciprocité des sentiments, d’amour, et de respect. 

Et si j’osais, je dirais que les langues se sont déliées, et la parole est venue soulager les esprits  des angoisses, et des peurs. 

Et comme l’a si bien écrit Jean-Loup Dabadie pour Gabin.  

Maintenant je sais, je sais qu’on n’sait jamais !

La vie, l’amour, l’argent, les amis et les roses
On n’sait jamais le bruit ni la couleur des choses
C’est tout c’que j’sais ! Mais ça, j’le sais
!




Le chausson d’Aurélie

15102011

 u233356671.jpg Il est 18 heures…Ce soir là comme presque tous les soirs, alors que la banlieue court de plus en plus  pour regagner les chaumières, épuisée par une journée harassante de travail, on m’intime l’ordre de faire silence, seuls les S.M.S. étant tolérés : la quotidienne de Secret Story débarque sur les étranges lucarnes.  

 Méfiez-vous des apparences, prévient la voix off. 

Pourquoi ? La vérité dépasse-t-elle à ce point l’affliction ?  

Stratégies, missions, cagnottes, secrets, on va voyager entre le zéro et l’infiniment vide. Quand on sait à quel point cette télé-réalité, par l’entremise de Saint-Endémol, rencontre un sacré succès auprès des jeunes, ça donne le vertige ou la nausée, c’est selon. 

Juliette, Morgane, Marie et Geoffrey version « live » de Barbie et Ken, (comme dirait Miss Lapsus, Laurence Ferrari : entre eux c’est le coup de foutre) et tous les autres glandent en boucle sur les écrans.   

En quelques mois des inconnus dans la maison deviennent des people. Célébrité éphémère je vous l’accorde. 

C’est à ce moment que fuse la question qui tue :

 » Dis, papounet, t’en as connu toi des people ? «          bestej0015s1.jpg

-Mais sais-tu qu’elle est bonne ta question ?

En y réfléchissant bien, j’ai du en croiser deux ou trois..

- Des noms, des noms !!!!

-Je ne suis pas sur que ce que je vais te dire, éveille ton intérêt. Le premier s’appelait Jorge Semprun, un écrivain, un grand scénariste et un homme politique espagnol. Je l’ai rencontré lors d’un été passé dans les Alpes de Haute Provence, dans les années 70 par l’intermédiaire d’un proche parent.

- Connais pas !!!!

- Marguerite Duras? Madeleine Renaud ? 

- Connais pas !!!

- José Artur…

- Connais pas !!!

 -Tu ne sais pas ce que tu perds…Artur pionnier en matière de radio, animait une émission le soir sur France Inter, le Pop-Club, d’une qualité rare…elle dura 40 ans. C’est un réel plaisir d’interviewer de telles personnes…j’ai eu cette chance. 

- Ca sent la naphtaline…euh je veux dire la nostalgie, bien sur..

047c0803pm1.jpg- Et si je te raconte que ton grand-père a cherché une Cadillac rose pour Dario Moreno ?

- Pappy participait déjà à la gay pride dans les années 60 ???  Tu m’en bouches un coin !

- Et te souviens-tu de ce jour mémorable où ta mère a sauté sur Mimie Mathy pour avoir un autographe…la pauvre Joséphine a failli se retrouver pour de bon chez les anges gardiens, tant elle a été surprise.

Bon visiblement, tu trouves mes people « has been »…mais si tu vas chercher au fond de ta mémoire, tu t’apercevras que toi, ma fille, tu as  connu des gens célébres, je dirais même plus des étoiles non filantes.

- Moi ??????

- Eh oui, quand tu avais cinq ans, tu es allée frapper aux portes de l’entrée des artistes de l’Opéra Bastille, avec ta grand-mère, tout ça pour rencontrer les danseuses que tu avais vu sur Arte dans une retransmission de la Belle au Bois Dormant.  

-  J’avoue…rhu00031.jpg

-  Tu as obtenu ce que tu voulais et même plus, puisque tu es repartie avec un chausson dédicacé par la danseuse étoile, Aurélie Dupont…la demoiselle de la télé devenait réalité.

Conserve cette relique précieusement, parce que vois-tu, il y a des années de travail acharné, sous le petit chausson de satin rose.




Par la fenêtre….

15102011

038c0204ll1.jpg Et voilà c’est reparti, le réac qui sommeille en moi va encore déverser son fiel tout noir sur les colonnes immaculées de son blog.

Oui, mais non ….

Je voulais juste vous conter une petite histoire, question de débuter la semaine en pleine forme. Petite généralité pour commencer : quelque soit le domaine, il ya toujours un angle de vue qui nous échappe.

Prenons l’exemple de la Grèce….Quand on vous parlait des hellènes vous pensiez à Nana, à Mélina, à l’archéologie, à Vassilis Vassilikos, à Démosthène, à Metaxas , à Nikos (cherchez l’erreur) à Marathon ou au Panathinaikos  pour ceux qui aiment le foot, et à Lesbos ou à Mikonos si vous souhaitez découvrir le miroir à deux faces.

Mais la dette ….ce n’était qu’un lointain écho perdu dans les flots bleus de la mer Egée. Aujourd’hui on a compris enfin que les Canons de Navarone avaient suffisamment de puissance, pour faire trembler la planète.

En matière de publicité, c’est un peu le même topo. A force de vouloir faire passer son message avec humour, et de se cacher derrière le « joke » on en oublie le mot responsable.

Lorsque j’ai vu « le spot décalé » de Cuisinella, j’ai cherché sur la toile des réactions et j’en ai trouvé.

L’asssociation S.O.S. hommes battus  a protesté contre la diffusion d’un film montrant unex176071001.jpg  femme poussant un homme par la fenêtre de la cuisine, pour mieux en apprécier, seule, tout le confort. Le jury de déontologie publicitaire, sur la base de son article 12, refusa de porter cette plainte en délibération. Dont acte. 

L’histoire eut pourtant une suite inattendue. Hier soir, en plein milieu d’un apéritif, j’eus comme une mauvaise intuition. Je demandai à l’entourage de me dire où étaient mon neveu et ma nièce…

Réponse collective : « Ils jouent dans la chambre ». Sauf que dans la dite pièce s’il y avait des enfants, ce n’était que les miens. 

Comment l’instinct maternel vient aux hommes ? Je n’en sais strictement rien ! Mais je me suis précipité dans la cuisine. 

Mon neveu, qui portait sa petite soeur dans les bras, essayait tout simplement de la faire basculer par la fenêtre…rassurez-vous on est au rez-de-chaussée !!

Je me mis à crier : » Mais ça va pas la tête !!! A quoi jouez vous ?? »

Et là cette petite fille de 4 ans me répondit avec une innocence et une grâce infinie :

« On joue à Cuisinella »                   

      




C’était mieux avant….

15102011

tri01711.jpgOn a presque tous prononcé un jour ou l’autre cette fameuse phrase : »Eh bien oui !  C’était mieux avant ! ».

Avant ? C’est quand ?

C’est un moment pas tout à fait défini dans le temps, constitué par un ensemble de clichés gravés dans la mémoire de chacun de nous, où tout avait une autre saveur, la viande, le homard, le Banania, les fruits et les légumes; même le Coca Cola était plus light. Une époque où les valeurs étaient meilleures, bref : c’était l’âge d’or. Une periode qui se situe souvent entre 1945 et 1975.

Les jeunes étaient bien élevés, mis à part quelques zazous, yéyés, rockers et blousons noirs, que la police embarquait dans les paniers à salade.  Notez que les fauteurs de troubles furent affublés par la suite des surnoms de beatniks, hippies, et gauchistes.

Seuls les adultes, raisonnables et exemplaires, buvaient, pêle-mêle, Cinzano, Byrrh, Dubonnet, St-Raphaël , Picon et autre Suze. 

Les gens se levaient dans les transports en commun, (quand la perche ne tombait pas sur le toit du trolley) pour laisser leur place aux personnes âgées et aux femmes enceintes. Il y avait des poinçonneurs Porte des Lilas et deux classes dans le métro parisien.

Les caleçons ne dépassaient pas du baggy et les strings des jupes des jeunes filles. On voguaitx172605471.jpg  sur du Petit bateau en laissant entrevoir, parfois, quelque combinaison de soie Valisère.

On ne connaissait que deux types de clavier : ceux des pianos ou ceux des machines à écrire, que de jeunes secrétaires sorties de chez Pigier, s’évertuaient à maîtriser. 

On faisait son service militaire pour la patrie, sauf avis du conseil de révision et l’on partait pour les colonies ou l’Afrique du Nord.   

Le dimanche c’était le jour du seigneur, avec une vraie messe en latin, du Tiercé et de Léon Zitrone….ici Longchamp à vous Cognac-Jay.

En tous cas c’était bien avant l’arrivée du minitel, du TGV et de Canal Plus.

D’ailleurs la télévision était en noir et blanc, en 819 et en 625 lignes et c’était suffisant pour regarder Jean Nohain et ses 36 Chandelles, Nounours ou Pollux.  

Les genoux de   Noëlle Noblecourt provoquaient des montées d’adrénaline chez les collégiens, vite remis à leurs places par le petit carré blanc. On faisait circuler sous le duffle coat les photos retouchées de Paris Hollywood, un sepia bien vulgaire que vint chassé un « Lui » plus glamour et plus esthétique.    

Quand on téléphonait, on parlait d’abord à l’opératrice des Postes et Télécommunications.

u131592621.jpgLa politique de la France ne se faisait pas à la corbeille. On avait une monnaie bien à nous, le franc.

 La publicité, s’appelait réclame, et elle avait pris l’apparence d’un petit ch’ti…Jean Mineur : Balzac 00 01 !

Paris avait de bonnes équipes de football, qui faisaient chavirer Colombes ou Le parc des Princes. Les rémois sabraient le champagne. Le coq avait chanté  sur les terrains de Suède en 1958 et pliés sous le joug des britishs en 66 . Manque de chance en face il y avait souvent un Pelé, un Garrincha ou un Charlton. Mais le record de Just Fontaine c’était quelque chose.

Tu croisais les footballeurs de l’OM dans ta rue et tu leurs foutais la paix quand il allaient faire les courses  chez Mammouth, où quand ils se tapaient un Ricard à Castellane.

Voilà ajoutez à cela une plume Sergent Major et un cataplasme à la farine de moutarde légèrement brûlant, et vous aurez un cocktail rétro. 

On pourrait en faire des listes, en mixant, Simone de Beauvoir et Kennedy, Mao et Poulidor, Castro et la Deux-Chevaux, Gandhi, Bardot et ses fesses, la chaussure à Kroutchev et Pie XII, John Wayne et les rizières du Vietnam. 

Bien évidemment il ne vous aura pas échappé que cet article est frappé du sceau de la mauvaise foi. C’est un jeu que chacun de nous pratique avec adresse, en prenant un malin plaisir  à tout mélanger, pour en arriver à la création de son propre passé idyllique. 

Pour ma part si je donne de temps à autres dans la nostalgie et n’oublie pas les leçons du passé,dyi00041.jpg  je suis tourné résolument vers le futur et fait de cette formule anglo-saxonne ma devise : « The best is yet to come. »….

Un instant je vous prie ma fille me fait des grands signes…

- Papa !!! on t’a bloqué ton compte Facebook, tu es privé d’invitations pendant 4 jours..

- De quoi ??? On censure le Paf ???

- Ben je crois qu’on t’a dénoncé pour comportement abusif…

- Mais Quelle époque de merd….  !!!! Tu vois où ça nous mène le web… On aurait jamais connu ça avant, au temps des « Copains d’abord ». Ça c’était l’bon temps !!




La réforme….

20092011

x173748211.jpg Le Talmud et la Warner l’auraient sûrement dit : toute ressemblance avec des personnages ayant existé n’est pas une coïncidence.

Un monarque voulait pour son règne, une empreinte,

Qui fit corps avec lui comme parquets et plinthes.

Il fit quérir ses gens, conseillers ou ministres

Les priant de trouver, sous peine de sinistre,

Des réformes de ouf, gravées dans les mémoires, 

Dont parleraient plus tard, tous les livres d’Histoire.

Les voilà réunis, les fidèles sherpas;

On reconnaît Prosper le fils à Khalifa,

Diplômé de Harvard et de Polytechnique,

Qui aime aussi Barbie et les films érotiques.   

Et ce p’tit normalien,  un certain Abitbol

Qui crée des jus de fruit au paracétamol,

Il se fait plein de flouss, de Pékin  à Djerba,

Et construit son riad, près de la Mamounia.x160266401.jpg

Le souverain leur fait un discours de morale

Qui parle de Zahia, et du bien et du mal. 

« Il faut faire fissa, c’est pour ça que j’vous paie 

Sortez-moi le grand jeu, ou ce sera l’enfer ! »

Eh ben moi, j’ai une paire, s’écria le Prosper

Qui pourra faire mieux que mes deux beaux valets ?

Le seigneur s’emporta, devant tant d’arrogance

« Viens tu donc au château, pour jouer au Poker ?

Je vais te demander de quitter la séance

D’aller faire ton bluff, sur d’autres tapis verts ! » 

« Dés demain vous aurez aux marches du Palais 

Une révolution, une bombe atomique

Sur la tête de ma mère, personne n’a osé

Celui qui me croit pas, moi, Prosper, je le nique ! »

Il fallait y penser, comme l’oeuf de Colomb

Comment nous enseigner les langues étrangères

u129830991.jpg En sautant par dessus les lois de la grammaire,

Le chef d’Etat s’écrie : il l’a fait ! oh le con !

On débarque les règles pour apprendre l’anglais

Mettant tout un bordel au collège, au Lycée. 

           Qui saura déclamer, en espagnol, en russe

Encore eût-il fallu, ce cours, que je le susse ?

Les professeurs rebelles entrés en résistance

Apprenaient en secret à toute l’assistance

Des leçons interdites,  par chaque académie,

S’apprétant de ce fait à prendre le maquis.

Le rectorat furieux envoie ses inspecteurs

Pour faire le constat, de ce terrible affront

Dépêchant un Derrick, pour d’apprentis Teutons

Et tout un escadron,  de vicieux enquêteurs.u270235521.jpg

   Mais, ici,  tous finirent, par se trouver complices

Pour faire remonter, des leurres à leur tutelle,

La logique le veut, que vouliez-vous qu’ils fissent ? 

L’enjeu c’est le savoir, il en vaut la chandelle.

Ce poème est sans doute une mauvaise fable,

Qui porte toutefois sa part de vérité.

Avez-vous oublié l’école et les cartables,

Pour pondre des réformes, sans jamais méditer ?    

 




Si senior….

16092011

u113801591.jpg L’anecdote qui suit, absolument authentique, est survenue il y a quelques semaines. Mon épouse et moi-même étions invités à une de ces soirées d’été, où l’un des problèmes majeurs reste, outre la recherche de sauce blanche pour sa tranche de concombre, la fourniture en sujets de conversation.

J’avais fait le plein de nourritures spirituelles avant de venir pour ne pas arriver les mains vides mais je n’imaginais pas qu’on nous servirait un plat relevé, parfumé au bon sens populaire : si la connerie était un fruit on la cuisinerait en tajine.

Lorsque ma bien aimée apparut sur le seuil de la porte, on entendit :

- Comme tu as maigri ma chérie, tu es magnifique, « blainara »,…tu as fait le régime de …

- Non pas de régime répondit poliment, ma dulcinée…juste de la gym à raison d’une heure par jour.

- J’t crois pas ! Marlène vient voir comme elle a une silhouette de folie. u141942311.jpg

Marlène arrive, ou plutôt elle fait son entrée style Cécile Sorel, à la grande époque du Casino  de Paris; et quand elle descend l’escalier elle n’est pas seule « la » Marlène : on reconnaît Gucci, Prada, Chanel, Dolce & Gabbana….il n’en manque pas un.

Marlène est experte es calories et son jugement va tomber sans appel :

- Toi, t’es amoureuse (là je suis content) ….je suis sure que tu as un amant (et là je ne ris plus du tout ) …Tu penses pas comme moi Deborah ? (Salope!)

Deborah en bonne copine acquiesce, et c’est normal vu que Marlène est pleine aux as et qu’elle lui prète son 4×4 Cayenne, de temps en temps, pour mesurer son pouvoir de séduction, sur les males rencontrés par le plus grand des hasards sur femmes-mariées-rencontres.com.    

Puis c’est mon tour de passer au scanner made in Constantine.

-  Mon Dieu …Et toi, « meskin » ? Qu’est-ce que tu nous fais ? 

- Du sport….beaucoup de sport et une alimentation équilibrée.

Mais Marlène ne croit pas à ma version  »fitness »; et quand je passe quelques minutes plus tard, près des u128026301.jpgcuisines, j’entends : «  A moi tu me la fais pas…il me raconte des tchalefs celui là, tu crois que j’ai pas compris qu’il avait un cancer…la pauvre sa femme, la pauvre…que Dieu nous préserve »

 Pourquoi, quand on maigrit, mon épouse a droit à un amant et moi à un traitement médical. La réponse c’est ma fille qui me l’a soufflée au creux de l’oreille : avec le temps vos 10 ans d’écart ça se voit ». Il faut se rendre à l’évidence papounet : tu es devenu un senior. 

- Oh ? Sans rire…

- Eh oui ! Une nouvelle vie s’ouvre à toi : bientôt tu auras de nouveaux potes français, diabète et cholestérol, et des amis américains, Parkinson et Alzheimer, tu visionneras en boucle les pubs sur les baignoires enfin accessibles sans lever la jambe, les fauteuils électriques pour monter les rampes, les prévoyances, les couches, tu regarderas Vivolta,  ou même Victor dans les Feux de l’Amour, tu boiras une verveine le soir en écoutant Radio Bleue, et le 31 décembre tu seras invité pour une opérette de Franz Lehar au Chatelet.

-  Maintenant je viens d’en prendre pour dix ans.

- Attend c’est pas fini ! Le dimanche tu iras danser le tango, le paso ou le madison dans leswhosold1.jpg guinguettes des bords de Marne, tu visiteras les Châteaux de la Loire, hors saison, en car, tu auras une belle carte vermeil, et tu t’occuperas de tes petits enfants,…mais là je te laisse du temps parce que je me sens pas encore prête .

- Oui à quatorze ans c’est normal. Quel programme !!!! Et le se…le Sexe dans tout ça ? 

- Quoi ??, Quelle horreur. !!! Tu veux dire maman et toi ? Mais comment peux-tu envisager une relation père-mère après avoir eu deux enfants ? C’est presque du domaine de l’inceste !!! D’abord, je ne veux plus entendre parler de bébé dans cette maison. Vous ne songez tout de même pas à vous reproduire ?

- Oh non ma chérie…pas en captivité.

- Et puis entre nous, je vois pas très bien ce que vous pourriez faire à votre âge !!!

- Mon âge ? C’est Pastis + 5  !  Et ma chère enfant tu serais surpris de voir ce que les mots magique d’ »expérience » et de « maturité » apportent à une relation de couple…mais ce serait trop compliqué à t’expliquer.   

u148190071.jpgCertes, il est temps que les ados restent à leur place et que les parents qui sont aussi des adultes avertis, retrouvent la leur et puissent disposer d’espaces de liberté.  

Toutefois, je livre ceci à votre reflexion :

 En 1971, alors que la France Pompidolienne découvre les fantaisies d’un certain cinéma, dont la fameuse « inflation », que l’on classera « X » par la suite, deux médecins sexologues précurseurs,  les Docteurs Lagroua-Weill et Valensin,  écrivent un livre intitulé « L’amour après 40 ans », ouvrage comportant notamment de nombreux témoignages

Miracle : il y avait une vie et une sexualité après 40 ans ! 

Aujourd’hui cela peut prêter à sourire, mais les idées reçues en ce domaine, dans un hexagone très conservateur, persistaient face à l’arrivée des vents de libération sexuelle qui soufflaient sur l’Europe et les USA depuis 1967.  

Rassurez-vous il y a encore beaucoup de choses à enseigner à nos jeunes, y compris pour les rejetons du Paf.    

Je crois qu’il est grand temps de clore cet article. Je m’en vais relire une oeuvre d’Oscar Wilde. Vous ne devinez pas laquelle ?

Le Portrait de Dorian Gray bien sur…..




Saint-Paf

8092011

u282537361.jpg Si j’ai bien compris : c’est la rentrée ! Ça, pour un scoop, c’est un scoop.

Nutella et Kiri-Kiri  pour tout le monde ? Oui !!!!!!!!!! Et du soda détaxé qu’on s’est dépêché de  stocker.

Avant,  en cas de guerre ou de révolution, c’était le sucre, l’huile et les pates, qu’on mettait à raz bord dans le caddy; maintenant  on fait des réserves de canettes.  Et tant pis si les fils de pub se coltinent le diabète. Rien de tel qu’un retour aux bonnes vieilles habitudes.  

Je veux oeuvrer pour le retour à  l’équilibre. Vous reprendrez bien un p’tit Servier, ça peut pas vous faire grossir.  

Approche consumériste ? Nooooooooon messieurs les jurés soyez indulgents :  c’est un ramassis de clichés. 

Et là je me dis : » Je débloque…Vite un anti-virus ou alors il faut que, tout simplement, je vide la corbeille estivale de mon ordi perso : mon cerveau ! » 

En principe en un clic tout doit disparaître, aussi vite qu’un steak dans le rayon des congelés de chez Lidl. Oui mais…. Y aurait-il quelques fichiers savoureux à restaurer, à sauvegarder ?

Par exemple cet apéro du mois d’août où mes gazelles ont découvert l’Ice Tropez et l’ont confondu avec du Fanta orange sanguine. Si euphoriques les filles :  un vrai plaidoyer pour le Circuit Paul Ricard. Ou encore les regards de braise de Pénolope Cruz dans Pirates des Caraïbes. Et tant pis si Johnny Dep le fol rime avec paracetamol par la grâce de la 3D : ces satanées lunettes finiront par m’expédier chez l’ophtalmo. On a touché le fond de l’oeil.  pix16291.jpg

Je passe sur la petite crise économique dont on célébrera les 10 ans en 2018 : vous ne pourrez plus l’oublier tant elle répand son odeur nauséabonde dans notre quotidien.  

Pour être franc, la holding de mes neurones n’a pu faire face au flot ininterrompu de points d’interrogations qui venait s’échouer au pied de mes tongues.

- Papounet chéri, qu’est-ce qu’une relation sexuelle consentie non tarifée ?

- Euh ….sais-tu qu’il y a des gérants égalitaires non rétribués dans les Sociétés anonymes à responsabilité limitée ? 

-  C’est quoi le rapport avec ma question ???

- Dans les deux cas, on se fait souvent b….pour pas un rond !

- Oups mon papa a de mauvais souvenirs !

- Il y a des jugements plus douloureux que tous ces objets insolites qu’un célèbre urgentiste a retiré des fesses de ses patients. Je sais maintenant pourquoi la vente de mini Tour Eiffel a explosé.

- Passons à une autre question mon paf d’amour : « Si les U.S.A. ont perdu un A …on devra les appeler U.S. ? »

- Et si la France perd son A ? Heureusement il nous resterait le sexe :  pour autant l’appelerait-on  la Gaule ?

- x143590231.jpgC’est vrai que Khadafi faisait des folies sur Amazon ?

- C’est un raccourci…. Je te raconterai l’histoire du Trigano de la Tripolitaine, ce roi mort qui s’offrait Beyonce et Usher en privé à Saint-Barth, vendait son pétrole à l’E.N.I., et faisait découvrir son bunga-bunga au Cavalieri et à son harem.

- Certes, Certes….mais si tu réfléchis, à toutes ces nouvelles technologies, qui sont à notre portée….tu me suis ??

- Oui pour l’instant…

 - Avec les tablettes, les smartphones, Internet, les sites de Poker, …

- Oups !!! là je ne te suis plus… 

- Les études ça ne sert plus à rien…la culture que tu étales comme de la confiture, c’est Wikipedia qui la tartine !

- La vie n’est pas virtuelle. Aujourd’hui, par exemple, les sites vous félicitent pour un oui ou pour un non :    « Vous avez réussi à vous connecter. Félicitations ! « , »Votre nouveau statut a été validé. Félicitations ! »,  »Vous avez été sélectionné. Félicitations ! » Où est le mérite ? Où est l’effort ?

- Bon d’accord, mais n’en rajoute pas, et puis tu oublies que j’ai acquis des connaissances, en regardant Money Drop…..au fait, si Ayem porte des strings dans Secret Story, je pourrais en mettre moi aussi, pour danser  sur L.M.F.A.O. ?

- Si je m’inscris sur Gleeden, tu le dis à ta mère ?x171750231.jpg

-  Tiens à propos je vais envoyer un SMS à maman pour qu’elle me rende l’auto-bronzant.

- Un Sms à ta mère ??????? alors qu’elle est dans la pièce d’à côté !!!!!!!

- J’ai pas la force de crier.

Voilà….le monde vascille et les filles ne retiennent que des bribes de pseudos infos. Elles trainent leurs ombres comme un bagnard porte ses chaînes.  

- Avez vous déjà lu la sainte Bible ?  Tenez écoutez cet extrait de la Génèse :         

L’Éternel-Dieu appela l’homme, et lui dit: « Où es-tu? »  Il répondit: « J’ai entendu ta voix dans le  jardin; j’ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché. »  Alors il dit: « Qui t’a appris que tu étais nu? Cet arbre dont je t’avais défendu de manger, tu en as donc mangé? »  L’homme répondit; « La femme – que tu m’as associée – c’est elle qui m’a donné du fruit de l’arbre, et j’ai mangé, »  L’Éternel-Dieu dit à la femme: « Pourquoi as-tu fait cela? » La femme répondit: « Le serpent m’a entraînée, et j’ai mangé. »  

-Mais sais-tu que c’est un pitch ? 

- La bible ? un pitch ?

- Une femme et un homme qui n’assument pas et qui se rejettent mutuellement la faute :  et tout ça pour quoi ?? Pour tout faire retomber sur les épaules de ce pauvre reptile !! C’est du théâtre de boulevard !!!

- Et Sodome et Gomorrhe ?

u252985861.jpg Ils appelèrent Loth et lui dirent: « Où sont les hommes qui sont venus chez toi cette nuit? Fais-les sortir vers nous, que nous les connaissions! » Loth alla à leur rencontre, à l’entrée de sa maison, dont il ferma la porte sur lui;  et il dit: « De grâce, mes frères, ne leur faites point de mal!  Écoutez! j’ai deux filles qui n’ont pas encore connu d’homme, je vais vous les amener, faites-leur ce que bon vous semblera; mais ces hommes, ne leur faites rien, car enfin ils sont venus s’abriter sous mon toit. »

- J’espère que ton avocat s’appelle Brafman, petit père des peuples, parce que celui qui a écrit de pareilles horreurs on devrait lui envoyer le code pénal en pleine poire…

- Et le Cantique des Cantiques….l’hymne à l’amour !!! 

Et l’odeur de tes vêtements est comme l’odeur du Liban.
Tu es un jardin fermé, ma sœur, ma fiancée,
Une source fermée, une fontaine scellée.
Tes jets forment un jardin, où sont des grenadiers,
Avec les fruits les plus excellents,
Les troènes avec le nard;
Le nard et le safran, le roseau aromatique et le cinnamome,
Avec tous les arbres qui donnent l’encens;
La myrrhe et l’aloès,
Avec tous les principaux aromates;
Une fontaine des jardins,
Une source d’eaux vives,
Des ruisseaux du Liban.

- De la réclame ! c’est un spot pour le Liban qui passerait après minuit sur Canal plus. Comment peux-tu faire lire des textes aussi dégoûtants à tes filles..x188985401.jpg

- Le Roi David te dégoûte ? C’est peut-être une des plus belles façons qu’un homme aie choisi pour déclarer sa flamme !

- Je comprends pourquoi Michael-Ange le représentait à poil !! C’était un pervers….Pauvre Goliath..

- Ecoute ce que chantait Maxime Le Forestier :

« Ce monde, je l’ai fait pour toi. »,
Disait le père.
« Je sais, tu me l’as dit déjà. »,
Disait l’enfant.
« J’en demandais pas tant.
Il est foutu
Et je n’ai plus
Qu’à le refaire
Un peu plus souriant
Pour tes petits enfants.

- Encore des mots, toujours des mots …mais au fait toi qui, sans cesse, me fait la leçon sur les maladies du sexe, tu n’as pas répondu à ma question : pourquoi on a pas retrouvé de préservatif dans la suite 2806 du Sofitel New-York ?




Voilà l’été….

25072011

szo03311.jpg Ça y est : les vacances, havre de paix niché entre vignobles et pétanque, sont là ! Pas les miennes, celles de ma moitié. Un paf n’en prend que très rarement (ou il les prend seul) pour la simple raison qu’il est, selon la sagesse populaire, constamment en vacances. 

Les salariés ont des congés payés : nous on ne travaille pas, on glande de cinq heures du matin à vingt trois heures. Je vous rappelle à toutes fins utiles que la phrase assassine qui revient aussi fréquemment que le son « Dance Floor » de Fun Radio, c’est : »As-tu l’intention de retravailler un jour ? ».  C’est peut-être pour cela que les anglo-saxons utilisent l’expression Stay At Home Dad en initiales : S.A.H.D.

Le mois d’août, qui nécessite une préparation en deux temps avec sa phase logistique et sa phase psychologique, est un évènement particulier dans la vie de la famille.

Ah j’oubliais un détail : au commencement était La Poste et son chèque de vingt et un euros. Le courrier nous suit sur le sable chaud. Il peut, quelquefois se révéler aussi douloureux qu’une piqûre de méduse. Tout ça parce qu’à  cette époque de l’année on guette deux nouvelles d’une importance capitale : l’allocation de rentrée scolaire et le coup de matraque du syndic. Quand je pense qu’en mai 68, un malin écrivit sur les murs que l’arme préférée du pandore était le sexe de l’impuissance.

Voilà pouquoi cette période a une drôle de saveur amère : celle de la rentrée.   u176321701.jpg

Dès le mois de juin commence le marathon des négociations, pour décider de ce que l’on va mettre dans le coffre de la voiture. Avec une infinie patience on va utiliser la pédagogie pour démontrer que le véhicule de papa n’est pas un trente cinq tonnes Norbert Dentressangle.

Madame, comme tous les ans nous explique que cette année ce sera diffèrent : elle n’emportera pas autant de bagages que les autres années, elle achètera sur place. Au finish c’est au moment de fermer que l’on découvre sur le trottoir, une pile de sachets, paniers, sacs congélation,  et le plus important : la balance.

La lunette arrière va disparaître progressivement, derriére ce confort domestique qui nous suit partout. 

On craint l’impact sur le pare-brise.  A ce propos, j’entends régulièrement ce message publicitaire qui nous explique que « l’autre jour mon client avait une fissure » : je conseille à Carglass de revoir sa pub sinon on va tous finir chez le proctologue.    

Mais la trêve estivale est aussi ce moment délicat où il ne faut pas perdre la face sur les réseaux sociaux. Tous, ils sont tous là à se regarder tels des acteurs de Sergio Leone : le premier qui dégaine le smart-phone aux Bahamas, il a une tête d’avance.

u212374481.jpgMa fille m’explique que passer le mois d’août à La Ciotat c’est la honte !!!! Et de plus on ne possède pas ce mobile dernière génération pour rester en contact avec les autres.  » Tu sais cette application qui permet de  se geo-localiser : Sarah Benchetrit est à Monaco, David Da Silva est chez les Guetta, Dany Yuan-Wong est à Pékin mais ça c’est normal ….et nous ????   

Alors que faire ?

- On pourrait dire qu’on loue à Bandol ou sur les hauteurs de Cassis ?

- Non mon Papounet il faut savoir reconnaître ses échecs : désactivons nos comptes en faisant croire qu’on va se « re-ssour-cer »…parce que la photo traditionnelle sur la plage avec les parasols, les canisses et les poubelles : »vacances propres », ça commence à bien faire.

J’ai donc procédé à la fermeture annuelle, en jetant un dernier regard sur la « demande d’ajout à la liste d’amis »….sait-on jamais.

Se ressourcer ? On aurait du choisir le Mont Gerbier des Joncs.

Youpi, on va partir !!!!   

« Cinq heures du mat’ j’ai des frissons
Je claque des dents et je monte le son
Seul sur le litabr00191.jpg
                              Dans mes draps bleus froissés
                               C’est l’insomnie
                                Sommeil cassé »

                                 (Philippe Bourgoin – Gérard Presgurvic)

Me voilà seul dans la cuisine face à un thermos de café et les minis pains de chez Paul, sortis anesthésiés du congélateur, mais qui restituent aussitôt leur stock de matière grasse  : l’euphorie s’empare de moi, le cholestérol suivra. Dix heures pour rejoindre le sud. Dix heures de stress les yeux rivés sur les rétros, le compteur, le bitume, les anges de la route qui veulent me faire la fête et me prendre la tête à coups de radars.

Après quelques minutes de trajet, un doute envahit les passagers : on a oublié quelque chose, ça on en est sur, mais quoi ?  L’eau qui n’a pas été coupée, l’électricité, les serrures, les chargeurs, non ! Les sandwiches sont restés à la maison : retour à la case départ. On en a tellement rêver de ce pique-nique coincé entre décharge et pompe à essence que ce serait dommage de passer à côté. 

Mais c’est promis-juré, quand on arrive à la Marsiale on se paie une arménienne avec la bière et les mezzés.     

Il y a aussi tous ces noms qui font le charme de ce voyage  : Aire de Darvault, Aire de Mionnay, Aire de Communay, Aire de Mornas. Et toujours ce sentiment qu’une aire d’autoroute est plus x118608671.jpgbelle quand on passe devant que lorsqu’on s’y arrête.

Ou alors….

Un mentos au premier qui repère le technicien de surface ! Non un mentos et un kinder…

 Papa !!!!!!!!!!!!!!! La dame avec la blouse bleue elle sort des toilettes avec son balai. C’est notre Harry Potter à nous….ou plutôt à elles : elle a oublié de faire l’espace réservé aux hommes.

De toute façon je n’ai pas le choix. Tu t’imagines qu’Info trafic, annonce que la circulation est ralentie à la hauteur de la raffinerie de Feysin parce qu’un automobiliste a voulu satisfaire un besoin naturel. Tout le monde ayant sorti le portable pour saisir le petit oiseau qui allait apparaître.  

Bon je vous passe sur les « on est presqu’arrivé ?  » répétés tous les vingts kilomètres, les « chéri parle moi , je m’endors » demeurés sans échos, les disputes, les pleurs simulés et les rires forcés.

 Une fois la voiture vidée, ou plutôt le champ de bataille déminé, c’est la joie des retrouvailles : 

- Mon dieu qu’est ce qu’elle a maigri ta femme…

- Oui c’est le sport…u100997131.jpg

- Moi je dis que c’est Dukan…

- Non c’est le sport…

- Tu as fait le Dukan mais tu veux pas le dire….

Je mets rapidement un terme à ce dialogue diététique, parce qu’il était en train de me rendre boulimique. 

Chers tous, il faudrait parvenir à saisir que ce moment de détente, où les parents vont faire les  courses, les lits, préparer le repas, mettre la table, laver le linge…bref reproduire tout ce qu’ils font d’habitude mais au soleil, cette parenthèse merveilleuse n’est pas propice à certains mots tels que régime, Grèce, tsunami, dette, primaires, F.M.I. , etc…

Voilà pourquoi je suis parti seul sur la Corniche Kennedy, à six heures du matin, avec mon Mp4 et cette chanson de Fugain :

C’est un beau roman, c’est une belle histoire
C’est une romance d’aujourd’hui
Il rentrait chez lui, là-haut vers le brouillard
Elle descendait dans le midi, le midi
Ils se sont trouvés au bord du chemin
Sur l’autoroute des vacances
C’était sans doute un jour de chance
Ils avaient le ciel à portée de main
Un cadeau de la providence
Alors pourquoi penser au lendemain…

(Paroles : Pierre Delanoë Musique : Muchel Fugain)

Où sont mes étés d’antan ? Où sont mes 20 ans ?




Le Poids des Régimes

19042011

 0385951.jpgLa scène se répétait invariablement tous les ans : Eve devant son miroir, essayait les maillots de bain pour l’été, sous les yeux tout à la fois indulgents et inquiets, d’Adam. 

Et comme tous les ans, elle finissait par fondre en larmes en se lamentant : »je suis perdue, je n’ai rien à me mettre : je ne vais quand même pas me promener toute nue !? »

Adam tout excité, acquiesça de la tête, à la recherche de l’ultime fantasme, mais se rétracta aussitôt, devant le regard réprobateur du serpent, toujours prompt à jouer le « love coach » de service. 

- Je t’avais dit de manger des pommes natures, pas des makrouds, fit le reptile. Maintenant t’as pris des seins et des fesses : à mon avis tu fais du 95 D.

- Goujeat !!!! fit Eve vexée; je vais demander au Grand Patron.

- Tu veux me parler, interrogea l’Eternel; j’espère qu’il s’agit d’une affaire moins grave que votre ménage à trois, de l’autre fois. Ce que vous pouvez être scabreux, parfois !!!!

-  Je veux maigrir, murmura Eve les yeux humides.

- Ah bon ? Et sais- tu que j’ai une méthode ??? fit le Tout-puissant, mystérieux…

- La vérité !!! ???is2981001.jpg

- Oui mais pour l’instant je ne peux pas en dire plus car rien n’est signé, nananananère….

- On ne peut vraiment pas en savoir un tout petit peu plus ???? Vous savez, je sais me taire. Ça ne sortira pas d’ici.

- Et menteuse avec ça !  Bon, alors disons que ça va s’appeler : la cuisine casher.

- Ahhhhhhhhhhhh ….la cuisine cash…et c’est quoi le pitch ?

- On mélange pas le lait et la viande ! Et là, tu pourras porter des deux pièces.    

Eh oui, chers lecteurs, ne l’oublions jamais : la Bible, premier best seller d’un nutritionniste, a été écrite avant le régime Dukan.

Bien des années plus tard, aux temps oléagineux de la Grèce antique, Hercule sollicita les conseils d’Hypocrate, pour gérer des festins encombrés par les moussakas hypercaloriques et des vins aphrodisiaques du Péloponèse.

 Le praticien lui recommanda de manger qu’une seule fois par jour, voire d’utiliser des laxatifs ou des vomitifs sans oublier de prescrire quelques stéroïdes anabolisants, pour les travaux quotidiens.

01197csu1.jpgPassons sur le Moyen-Âge où le sur-poids est la marque qui frappe ceux qui vivent dans le péché de gourmandise. La religion, pour lutter contre les démons de la bonne chère ? Pourquoi pas.

Nourritures spirituelles pour les uns, opium du peuple pour d’autres,   les Saintes Écritures sont parsemées de références alimentaires : le lait et le miel, le pain et le vin, l’agneau pascal…

Imaginez Aaron prenant Moise par les épaules, à son retour du Mont Sinai, et lui parler ainsi :

- A moi, ton frère, tu peux confier ce qu’Il t’a dit.

Et Moise de glisser dans l’oreille d’Aaron :

- Cinq sur moi.

- Cinq sur toi ???

- Oui : cinq fruits et légumes par jour.                

 Et hop ! nous voilà  au 20ème siècle.

Cet article, n’a pas vocation à étudier l’évolution des régimes à travers les âges, mais depuis les années 50, et encore je suis gentil , j’entends Tata Marlène hurler qu’ils ont enfin trouvé la formule miracle pour la faire maigrir et je me demande toujours qui est le vainqueur et qui est le perdant de cette farce digne de la Commedia Dell’arte.        

Déjà en 1930, pendant que Mohandas Karamchand Gandhi conduisait  La marche du Sel les stars de la Métro et de la Fox découvraient l’amertume fruitée du Régime Hollywood. 00916csu1.jpg

Et le nom de Jean Nidetch, femme au foyer de Brooklyn,  qui réunit ses amies  pour échanger avec elles des idées : cela vous fait-il penser à quelque chose de particulier ?? 

 Devant le succès obtenu, elle décide de créer sa propre société, Weight Watchers. Cette année là Martin Luther King parle de ses rêves et Kennedy se tait à jamais….c’était en 1963. C’est à cette époque que Tata Marlène découvre les Beatles et devient une experte en pèse-personne.

En 1972 , j’ai préféré l’Orange Mécanique de Stanley Kubrick à l’ouvrage  du Dr Atkins.

Trop difficile de choisir entre le bon et le mauvais cholestérol.

Quand Montignac nous  propose « Comment maigrir en faisant des repas d’affaires » en 1986, Tata Marlène, en body vert fluo, essaie de reproduire les exercices de Véronique et Davina.

2011 : Après un nième régime avorté, je rêve que Guy Carlier m’interpelle, ainsi, dans les couloirs d’Europe 1:

 » A cet instant ( Guy saupoudre toujours ses chroniques de cette expression) je me demande si tu as une vraie play list ?  »

Je vous le concède les rêves c’est du grand n’importe quoi.

- Ma play-list …oui, là voilà :

1- Tenuate Dospan

2- Moderatan

x163163281.jpg3- Dinintel

4- Fenproporex

5- Ponderal

6- Isomérides

7- Médiator 

Qui a dit que les laboratoires ne s’y connaissaient pas en tubes ?  Avec quelques pincées journalières de ces bonbons non acidulés, vous auriez accepté d’affronter toutes les nageuses de feu la RDA .

Récemment, j’ai appris que Tata Marlène m’avait laissé un message avant de quitter ce monde.  En voici la teneur : 

« Mon fils, je vais te donner un conseil dont j’espère tu feras grand profit. Moi Marlène Boutboul, depuis le ciel, je t’envoie un S.C.U.D . »

« Soigne ton Cholestérol, ton Urée et ton Diabète ».




Once upon a time la Révolution Française..

4032011

011983bl1.jpg - Chouf Louis, faites fissa, mettez Al Jazeera, sur le canal 235, on parle de vous, laziz !!

- Marie, ma mie, d’où vient cette manie d’utiliser le langage des maures, je croyais que vous étiez occupée tantôt, à vous initier au Danois avec votre Chevalier….comment s’appelle-t-il donc ce belâtre ?

- Axel, Axel de Fersen…..il est suédois, et sachez mon cher époux qu’il manie les langues à merveille. C’est mon Geoffrey, je suis son Angélique….

- Angélique, Marquise Dessanges, vu ce que vous lui coutez en perruques, fit remarquer la Duchesse de Polignac. 

- Angelique et son Danois, reprit la reine, ça le fait pas, on dirait un Disney’s movie, genre Beethoven, les 101 Dalmatiens ou Chéri, on a  raccourci le Roi…mais Mary et Axel, ça en jette, hein ???  m’écoutez-vous Louis ?  

- J’ai deux Swatch et une Breiltling à réparer : vous devriez en faire autant avec votre bergerie de Versailles; d’aucuns me rapportent que c’est un souk.

- D’aucuns devrait exercer son métier de catin à plein temps et pour l’amour du ciel Louis arrêtez de vous shooter à l’aiguille : regardez ces images retransmises en direct du Faubourg St Antoine.

- J’ai un ami très cher qui y vend des meuble : vous devriez en parler à votre suédois, ça pourrait lui donner des idées.

- Les suédois ne sont pas comme vous Louis, ils ne passent pas leur temps à monter et démonter tout et n’importe quoi; vous ce qu’il vous aurait fallu c’est un royaume de France en kit.

- Au fait on dit qu’il a pris du galon aux Amériques, votre protégé.

- Il s’est battu vaillament aux côtés de Rochambeau; il a joué pivot à Yorktown.

-  Oui bien sur; il est surtout passé maître dans l’art de manier le cigare : Washington lui aurait présenter un expert…un certain ..

- Horacio ??

- Non Lewinsky.

A ce moment le duc de La Rochefoucauld fait irruption dans la pièce : 

- Sire le peuple de Paris a pris la Bastille

 - Jure ????

- Sur la tête de ma mère !

-  C’est une révolte ? demanda Louis XVI.

- Non sire, ce n’est pas une révolte, c’est une révolution…ch’allah

 La Rochefoucauld poursuivit…

- Altesse, vous baissez dans les sondages, pour perdez des amis sur Facebook, il faut twitter sur le champ !

- Une révolution ! je t’en ficherai des révolutions…quand je pense….

- A la vieille anglaise qu’on appelait le Queen Mary ?

- Non crétin ! Je pense à ce débile qui chantait « Ooh yes it’s good to be the king » …Bon alors twittons Maxime…Écris : « la réforme oui, la chienlit non  » et tu postes.

- D’abord, moi, je m’appelle François.

- Oui mais on dit bien : les Maximes de la Rochefoucauld….

- C’est ça votre twitt ??  Mais, sire liquide, vous ne ferez pas le buzz avec du Pompidou…il faut savoir parler au peuple !

- Comprenne qui voudra, Moi mon remords ce fut la malheureuse qui resta sur le pavé: il faut que je demande conseil à Gilbert ; je vais le réveiller en pleine nuit à cause du décalage horaire mais tant pis…passez moi la « torche » je vous prie.

et il ajoute : « Turgot me l’a ramenée de Shangai »

- On dit :  le Blackberry Torch.

Louis se mit à chanter :

« Wanna be startin’ somethin’ ..You Got To Be Startin’ Somethin’ »
 puis commenta

- Il est sur messagerie….. »La Fayette King Fucker Compagny ». Il est touchant ce garçon, il ne peut s’empêcher de parler de moi !!! The Damned Boy : c’est ainsi que l’appelait le général anglais Cornwallis !!  Que signifie King Fucker ?

- Monsieur le marquis vous suggére d’aller vous faire…   

- Ah voilà qu’il me rappelle, le gamin.

-Vous avez téléchargé une nouvelle sonnerie de portable, Majesté ? fit remarquer le Duc

- Oui, mon coach trouve que le Roi Lion c’est mieux pour ma côte de popularité…et moins ringard que René la Taupe.

- Louis c’est Gilbert…comment vas-tu fils ? hurla le Marquis  De La Fayette avec un accent qui sentait bon le barbouche et le houmous.

- Euh voyez-vous mon cher Marquis le Royaume de France traverse une zone de turbulence..

- Fasten seat belt Louis !!!!

- Gilbert c’est la Berezina, Le Titanic, ….nous essayons de corrompre certains révolutionnaires en les achetant mais …

- Arrétez la politique, Louis, il faut penser business…n’achetez plus vendez !!! je vous envoie 30 000 jeans « Viva la muerte » et 20 000 t-shirts « No Pasaran »…

- Imposible chico perdido

- Y por qué pues Señor ? Qué pasa ?

- Las marcas han sido registradas por una familia del Emirato de DubaÏ, los Zidanes  !!!

- Qu’à cela ne tienne, nous allons créer un parfum « The Sixtine » by Lavoisier, des sacs  »Louis vit-on ? « , je vais vous faire enregistrer un single « What a wonderful world » by King Louis…

- Mais où va-t-il chercher tout ça ? demanda le roi…puis il lâcha avec résignation :

« Deux pas en avant, trois pas en arrière : c’est la politique du gouvernement »

« Ma réforme, ma réforme, si tu savais La Fayette »

« Cher Marquis si tu savais, ma réforme, où ils se la mettent »

 » Au cul, au cul, aucune hésitation, Au cu ! »

 » Cher Marquis je suis foutu le peuple est dans la rue. »

(avec l’aimable autorisation des Editions Chérèque et Thibault)

Nous reviendrons certainement  sur cette page de l’histoire de France pour évoquer les figures de Danton, Mirabeau, Robespierre, Saint-Just, Marat et son jacuzzi, ou des évènements tels que la nuit du 4 août, la terreur, la Marseillaise.

Mais avant de nous quitter, apportons un éclairage tout en finesse aux dernières heures qui ont précédé l’exécution du monarque.

Sur le point de passer de vie à trépas, Louis XVI interrogea l’entourage :

- A-t-on des nouvelles de La Pérouse  ?

- Non citoyen Capet…

- Alain Colas ?     

- Non citoyen Capet…

-  Tabarly ?

- Non citoyen Capet…

- La Reine ?

-  Elle s’est enfuie…

- Quel courage…

- …Avec de Fersen

- Quelle salope !!!

- Hélas, poursuivie par un peintre à cheval, un certain David, son carrosse a percuté le treizième pilier du tunnel du Pont de l’Alma…

Louis accusa le coup, et, poussant un soupir, murmura : » Druon avait raison : on est bien des rois maudits ! »   







Femme de Macho |
une vie de hyene |
Parisvenise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'Ouvre Boîte, troupe de Ca...
| Les confidences acidulées d...
| Dim parle du monde