Le cerfa de l’Apocalypse

3122012

Le 1er décembre 2012, les renseignements français sont exceptionnellement informés par leurs homologues américains d’une très forte probabilité de choc entre notre planète bleue et une météorite ayant Le cerfa de l'Apocalypse equestre-apocalypse_k94597741-150x150pris selon les plus pudiques la forme d’une saucisse géante ou pour les plus libertins d’un sextoy flanqué de deux boules de pétanque, le descriptif étant laissé à l’appréciation des survivants.

Certains avaient espéré que le destin leur aurait réservé un bouquet final d’une autre nature, mais les menus des catastrophes naturelles ne sont pas étoilés au Michelin. Par comble de malchance, calculé à 100 mètres près, l’impact se situerait quai de Bercy. Bref, le jour tant redouté allait faire basculer l’hexagone dans le côté sombre de la vie engloutissant d’un seul coup les caves bordelaises et la rue Saint-Denis.

Et c’est là que l’expression être français prend toute sa dimension cosmique. Nous possédons en nos murs un trésor à faire pâlir Indiana Jones lui-même, une institution qui fait la fiertéde ce pays et sa renommée à l’étranger : c’est notre administration. Toujours prête à rendre une situation plus dramatique qu’elle l’était au départ

Dans le sous-sol d’un ministère un fonctionnaire zélé et appliqué recommande à tous les leviers de cette machine magique de lui faire parvenir le formulaire Cerfa Intitulé « Fin du Monde » et de vérifier que tous les citoyens soient à jour…

Pour ceux qui errent dans les faubourgs de l’ignorance le sigle est ici celui du Centre d’Enregistrement et de Révision des Formulaires Administratifs. La quête du bon formulaire n’est-elle pas le Saint- Graal de tout rond de cuir comme ces polyvalents qui hurlent à la mort sur les toits de Bercy les soirs de pleine lune….. »Des sous, des souuuuuuuuuuuus » comme le disait si bien le regretté Raymond Devos.

Ainsi fut-il envoyé à nos compatriotes des millions de mails, et sms leur enjoignant de se mettre à jour de leurs impôts, droits et taxes, de leurs cotisations urssaf, retraite et assedic, de leurs factures de téléphone, de gaz et d’electricité, de régler les P.V., et les droits d’héritage, etc…tout absolument tout y passa.

Oui on allait tous mourir, mais on serait tous en règle.

Eh bien ! mon cher et vieux pays, nous voici donc ensemble, encore une fois,  face à une lourde épreuve…Oui je sais c’est facile de puiser dans l’arsenal des citations du Général, mais je n’ai pas trouvé de meilleure façon pour dire à mes concitoyens de faire cet effort surhumain qui consiste à ouvrir un dictionnaire et d’en extraire la définition du mot pragmatisme.

A l’instar des animaux de La fontaine qui sont malades de la Peste, la France est atteinte du syndrôme du cerfa. Si on continue sur cette route on frisera  l’apoalypse.

Ce texte est écrit en mémoire de ce crétin de banquier qui refusa jadis d’ouvrir un compte en banque à un gagnant de feu la Loterie Nationale….

Posté par backtobac le 3 décembre 2012.




Belle Des Champs….

16072012

Belle Des Champs.... k08765121-150x112Tu quittes nos blancs et bleus rivages
Tu t’en vas te promener, Didier Deschamps
Il dort en Suisse , il est crémeux ton fromage
Dis, donne-nous en un peu, Didier Deschamps

 

 

Dis, tu nous en donnes, dis ? Oh oui, donne-nous-en
Donne, putain, dis,  Didier Deschamps
Vé, donne-nous un peu de ton oseille
Le   monde l’aime tant et tant,  ta jolie paye.

Nous sommes tout pantelants,
Didier Deschamps,  Didier Deschamps
De te voir goûter du bleu
Tu vas vraiment kiffer, tu seras plus heureux.

Nous, on est prêts à tous les dérapages
Depuis le temps, à Marseille on s’angasse
Demande à Samir  et à Franck de t’écrire des pages
C’est Zola et Musset au pays des pétasses.

Nous aimerions te voir tourner la page
Et hausser le ton d’un cran,  Didier des Champs
Parce que tout ce barnum n’est pas très sage
Tu as du pain sur la planche  Didier Deschamps.




Jésus ? Back in the charts !!!

15052012

 Jésus ? Back in the charts !!! k05489371-113x150 C’est en re – visionnant le film de Mel Brooks, La Folle Histoire du monde et son générique de fin, où l’on découvre les Rabbins dans l’espace, que j’ai souhaité éclairer d’un jour nouveau la vie de celui que l’on qualifie de fils de D.ieu, de prophète : Jésus, Yoshua, ou Îsâ .

Tout commença, par une pirouette du destin, avec une interrogation : on se souviendra que les questions, celles du sage, de l’enfant, de l’impie, et de celui qui ne sait même pas questionner sont au coeur du repas de la Pâque juive, le séder, qui fut également le dernier dîner du Christ .
 
Me voilà intronisé Paf, diplômé es problèmes de cœur, master en crise d’ado et docteur en théologie de comptoir…
Ma fille réfléchit un instant et me pose «sa» question.
 
- Et Jésus ?
- Quoi Jésus ?
- Crois-tu qu’aujourd’hui, on en parlerait comme d’un «people » ?
- Jésus on The red carpet , Jésus à la une de Forbes ?
 
Et pourquoi pas ?
 
Regarde plutôt cette vidéo You Tube que j’ai trouvée sur la toile.
 
Wembley Stadium 07 04 0022 After J.C.
 
« I said a hip hop the hippie the hippie
to the hiphip hop, a you dont stop
the rock it to the bang bang boogie say up jumped the boogie
to the rhythm of the boogie, the beat
now what you hearis not a test–i’m rappin to the beat
and me, the groove, and my friends aregonna try to move your feet
see i am wonder mike and i like to say hello
to the black, to the white, the red, and the brown, the purple and yellow
 
To the ashkenazi or the sephardi,
 
 Especially for the pretentious sarfati
 
To the shameful man who married a goy
 
To the mother who cry cause your fucking life go to pitchi-poy.
 
but first i gotta bang bang the boogie to the boogie »
 
David Guetta prit Paul à part dans les coulisses…
 
- Tu as vu…non mais franchement, est-ce que tu as vu ça ? Wembley à guichets fermés, pour l‘Indépendance Day. J’ai bien fait de «Le» faire sortir de Palestine.
 
- Oui espérons qu’il n’empruntera pas le même chemin, que Mike Brant
 
- Non ne t’inquiète pas j’ai vérifié toutes les fenêtres et les appliques électriques de la salle de bain du Penthouse …crois moi Rapper’s Delight réorchestré ça va les clouer !
 
- On aurait pu orientaliser un peu, analysa Mathieu…un luth par ci , une derbouka par là; et du violon aussi ….j’aime bien le Violon ça me rappelle Juan les Pins.
 
- En tous cas moi ça me lève une épine du pied remarqua Judas
 
- Peut-être mais j’ai comme l’impression qu’on est passé à côté de quelque chose, semblait regretter Pierre….je vais redevenir Simon : passer de St Pierre à St Simon, il y a de quoi en perdre la mémoire !!
 
- Je trouve, expliqua Philippe, que c’est moins tendu qu’au Carreau Du Temple. C’est quand même incroyable ce réflexe qu’ «Il» a de chasser les commerçants, les grossistes chaque fois qu’il entend le mot temple…c’est bien simple même les chinois il les a fait partir à Aubervilliers.
 
- Par contre faudra revoir son look expliqua Jacques. La tunique Dolce avec les Loboutin ça jure un peu, non ?
 
- Qui se souvient de son audition pour la comédie musicale de Dov Attia, Jésus et les Subprimes ? Pas assez ressemblant …ils l’avaient trouvé pas ressemblant. Ce jour là il est parti se calmer en marchant sur la Seine.
 
- Qu’est-ce qu’il aurait fait à Tibériade ? Renchérit (j’aime bien ce verbe) David Guetta. La multiplication des pains ? Hein c’est ça ? Et ça lui rapporte quoi ? Wallou !!! Dan Brown et moi on fait du blé et la messe est dite.
 
- Grave ! J’avoue ! fit Judas Il faut faire pisser le cash flow même si c’est en trahissant nos principes comme je l’expliquai l’autre jour à Pilate…
 
- Pardonne nous Judas, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont enfoncé…nous n’avons pas tout saisi …tu disais quoi ?
 
- Je quitte le fitness pour le pilate…
 
 
Mathieu se souvint d’une histoire qui lui fut contée, par un collègue, fonctionnaire du fisc, comme lui, car les apôtres, dont certains étaient pêcheurs, avaient le chômage et les pages saumon du Figaro, en horreur, comme aurait pu l’écrire Flavius Josèphe, historien dont les textes fleuraient bon la shawarma, le falafel, la pita et l’arôme antique.
 
- C’était le grand jour pour Yoshua : 13 ans l’âge de la Bar Mitzva.
 
« Joseph et Marie avait fait la route de Bethléem à Jérusalem, tout en réfléchissant aux mille et un détails qui font la réussite d’une fête : la salle, le traiteur, la vidéo, l’orchestre, les dragées…et même Rachel la nièce à tata Fortunée qui avait prévu de chanter un titre de Gloria Gaynor et un de Larusso avant la pièce montée.
 
- Et là après l’office le petit nous fait une Copperfield…
 
- Une quoi ? Firent les apôtres
 
- Une Copperfield…il a disparu…Lost
 
- En fait il était parti discuter avec les docteurs du Temple.
 
- Oh l’autre… le bouffon !!! Il s’est pris la tête dans les lames du Gillette
 
Cette curieuse remarque de ma deuxième fille, m’ouvre les chemins de la conclusion .
 
Épilogue.
 
Le problème de ces articles, c’est qu’à force de revisiter le passé on peut se faire prendre à son propre jeu.
C’est ainsi que le principal du collège m’envoya une missive dont la teneur ne laissait aucun doute sur la portée ravageuse de mes égarements.
 
Je vous la livre dans son intégralité.
 
Cher Monsieur
Nous apprécions que vous ayez souhaité partager votre passion de l’histoire avec vos enfants et que vous participiez à la construction de l’édifice culturel de votre progéniture.
Toutefois nous vous serions reconnaissant de veiller à l’avenir à ne pas vous laisser entraîner dans des voyages en terre inconnue.
Nous vous rappelons ;
 
Que Jésus n’a jamais eu de compte Twitter, car si tel était le cas ce ne serait qu’un fake et que par conséquent il n’a pas pu écrire : « @Néron, ce soir on te met le feu »
 
Que ni le Gign ni le Raid ne sont intervenus pour l’interpeller à Jérusalem.
 
Que le cirque Maxime de Rome n’était pas géré par les Bougliones et que les courses de chars n’ont jamais utilisé la technologie Pirelli.
 
Que O Golgotha n’a jamais été le nom d’un spectacle scandaleux des années 70.
 
Que Lesieur n’est pas le sponsor officiel du Mont des Oliviers.
 
Que Barbie et Ken ne figurent pas sur la Cène de Leonard de Vinci.
 
Que les apôtres n’ont jamais foulé la pelouse du stade Santiago Bernabeu de Madrid.
 
Que Megève et Courchevel ne sont pas des stations du Chemin de Croix.
 
Que l’Eucharistie et la catéchèse malgré le malheureux épisode Daniélou, n’ont aucun point commun avec l’épectase; ultime bonheur du Président Félix Faure .
 
Recevez cher Monsieur, nos salutations et nos conseils relatifs à la consultation d’un spécialiste des maladies neuro -psychiatriques.
 
Le principal



Qu’à fait Grand Mère ?

27102011

pix13881.jpg - Qui frappe à la porte à une heure inappropriée, demanda la fiancée ?

- Sûrement pas ma mère….elle a les clefs de l’appartement ! répondit le jeune homme (ndlr : Elie Kakou dans La vérité si je mens)

A cet instant je serai tenté de dire à la demoiselle : « va et ne te retourne pas ! », » fuis tant qu’il en est encore temps » ,  » quand on se marie, on épouse la famille  » et je pourrais continuer longtemps comme ça, vu que des citations de cet acabit j’en ai tout un container.

Entendons-nous bien je n’ai rien contre le mariage…enfin presque rien.

Mais je voudrais appuyer là où ça fait mal : la découverte du syndrome du Docteur Jekyll and Mister Hyde.

Certes, les grands-parents sont des êtres merveilleux qui s’offrent le luxe de faire avec leurs petits enfants, ce qu’ils n’ont pas toujours pu faire avec leurs propres bouts de chou : leurs donner du temps et, ce qui n’est pas négligeable, de l’affection. 

Combien de fois ai-je entendu des jeunes femmes me dire : » Je ne reconnais pas ma mère : avec moi c’est un iceberg, avec les enfants, c’est un volcan ! »   pix13811.jpg

En revanche, il faut savoir qu’il existe un accord tacite entre les parties qui stipule que les « grands », bien trop contents de laisser leur progéniture chez pappy-mamy, pour se retrouver entre adultes, ferment les yeux sur certains franchissements de ligne jaune.

Ainsi seront tolérés : la crêpe au nutella en overdose, le maquillage outrancier special « Barbie mate Ken », ou le serre tête avec antennes modèle Moulin Rouge; mais en contre-partie l’autorité parentale ne doit pas être remise en cause, ni ses faits et gestes critiqués.    

Ça c’est ce qui devrait se passer sur une planète normale. Mais dans l’univers des pafs, c’est une autre histoire.

Et en quoi est-ce diffèrent ?

Parce que c’est un homme qui est en face !!! (étant acquis que le phénomène des belles-mères « couguar » devrait faire l’objet d’une thèse de doctorat)

Je m’explique ….  

La grand-mère adore donner le biberon mais la belle-mère estime que le lait que le pédiatre vous a recommandé n’est pas le bon; sachant que vous n’y connaissez rien en la matière elle va agir sur le champ, rapide comme l’éclair : elle change votre Nidal pour le Lémiel.

pix13871.jpg Et voilà comment ma fille ressembla rapidement à un dirigeable et que mes voisins me soupçonnèrent de stocker de l’hélium.

Le poupon grandit et la grand-mère verrait bien son adorable petite fille faire de la danse avec les chaussons Repetto et tout et tout….

La maman a argumenté durant des mois pour expliquer que le moment venu, tout en respectant les désirs de sa « fifille » elle opterait pour la meilleure formule.

La grand-mère, qui ne l’entend pas de cette oreille, fera disparaitre votre enfant l’espace d’une journée et reviendra toute fière avec une inscription à la Salle Pleyel. Tu ne t’imaginais tout de même pas qu’elle allait l’inscrire à l’Opéra de Massy-Palaiseau !!!

Et elle ajoute : » Ne t’inquiète pas pour l’argent, je leur ai dit que vous feriez un crédit ».

De l’air vite de l’air j’étouffe.

C’est ainsi qu’elle choisira l’ophtalmo, le cachemire de chez Catimini, l’orthodontiste, les souliers vernis, le cartable, les Nike, le jean Diesel, le portable…et vous conseillera aussi pour le cadeau d’anniversaire de sa fille, parce que la teuf à la Patrick Sabatier, genre Avis de Recherche, ça ne vaut pas la bonne vieille rivière de diamants.

Je crois que je n’ai rien oublié…n’est ce pas maître ? Maître Chemla ? 

- oui mon fils, c’est tout bon …

- J’en ai mis du temps pour comprendre…mais maintenant ça va mieux …j’ai pris un avocat !!! 




Vous avez demandé l’éducation sexuelle…ne quittez pas

22102011

 -  Popix11171.jpgurquoi la zigounette en érection des messieurs est-elle orange ? Le décor est planté. Ça va être hot. Vous voilà prévenus.

- Ma chèrie, si tu avais bien lu la légende de la photo du manuel  d’éducation sexuelle, tes neurones auraient peut-être détecté la présence du mot « thermographie »….ou alors l’objet en question est la propriété d’un supporter hollandais.

Cher lecteur imagines-tu qu’un jour le père Borgia s’est adressé ainsi à sa fille :

- il mio caro Lucrezia occorre che si parli di sessualità …

- che cosa vuoi sapere papà ?

Eh oui …  »que veux tu savoir papa » ; si l’on en croit la légende elle aurait aussi beaucoup appris  de son frère César.

Vous pensiez qu’en achetant les bons livres, vous seriez dispensés de parler du sujet. Malheureusement les ouvrages en question ne répondent pas toujours à leur demande et bien souvent ils n’ont pas la patience de tout lire.

Nos enfants ont pratiquement tous les mots, y compris ceux qu’il ne faut pas, mais pas dans l’ordre : la mission, si vous l’acceptez, consistera à les récupérer, à les trier, pour formuler clairement ce que vous avez si bien conçu avec l’ensemble de vos partenaires.bul01791.jpg

Mais jetons tout d’abord, un petit coup d’oeil dans le rétro : 1968…Helga, de la vie Intime d’une  jeune femme, un film arrivé tout droit d’outre-rhin suscite le débat sur les ébats. L’oeuvre est sensée avoir été réalisée dans le but d’aider les parents à aborder ces thèmes délicats avec les adolescents, qui eux, s’échangent en cachette les photos de Playmate.

Un mois avant mai 68, c’est peut-être là, si on fait abstraction des évènements du 22 mars à Nanterre, que commence l’affrontement fratricide, entre une France fille aînée de l’église et un hexagone qui a les yeux rivés sur les mouvements culturels et politiques du moment, qui prônent toutes les formes de libération.

Les uns crient au scandale, les autres applaudissent à cet hymne à la liberté : en fait le film comporte une scène d’accouchement. Les mystères de la sexualité ne seraient-ils donc uniquement réservés qu’à ceux qui se sont jurés fidélité devant le maire, le rabbin ou le prêtre ?

En vérité les adultes de 68, sont en partie désemparés devant ce bouillonnement : je dirais même plus : il ne sont pas mûrs.   

Je vais le constater quelques années plus tard en essuyant  une réaction violente de mon paternel quand je lui explique que dans le cadre de mon cours de Sciences Naturelles de Terminale D, on a assisté à la projection du film produit par la marque Guigoz : Les premiers jours de la vie, en noir et blanc. Le bouquet final étant la naissance d’un adorable poupon avec force détails. 

vmo01191.jpg Finalement je crois qu’on devrait remercier Sylvia Kristel…et Emmanuelle Arsan.

Retour aux années 2010…Bien évidemment le sexe ne les intéresse pas, enfin c’est ce qu’ils essaient de vous faire croire. Il y a bien eu une approche maladroite : « Il paraît que Kevin et Christopher ont visionné un porno sur le net ». Rien de plus.

Pourtant je saisis la balle au bon et m’engouffre dans la brèche.

On a donc abordé la question en parlant de littérature, de cinéma, de savoir-vivre, d’anatomie, de politique, des droits de la femme et de l’homme, de la contraception, du sida, des films « X » et de la signification de l’expression « public averti »  ….mais surtout de tendresse, de romantisme, de la réciprocité des sentiments, d’amour, et de respect. 

Et si j’osais, je dirais que les langues se sont déliées, et la parole est venue soulager les esprits  des angoisses, et des peurs. 

Et comme l’a si bien écrit Jean-Loup Dabadie pour Gabin.  

Maintenant je sais, je sais qu’on n’sait jamais !

La vie, l’amour, l’argent, les amis et les roses
On n’sait jamais le bruit ni la couleur des choses
C’est tout c’que j’sais ! Mais ça, j’le sais
!




Le chausson d’Aurélie

15102011

 u233356671.jpg Il est 18 heures…Ce soir là comme presque tous les soirs, alors que la banlieue court de plus en plus  pour regagner les chaumières, épuisée par une journée harassante de travail, on m’intime l’ordre de faire silence, seuls les S.M.S. étant tolérés : la quotidienne de Secret Story débarque sur les étranges lucarnes.  

 Méfiez-vous des apparences, prévient la voix off. 

Pourquoi ? La vérité dépasse-t-elle à ce point l’affliction ?  

Stratégies, missions, cagnottes, secrets, on va voyager entre le zéro et l’infiniment vide. Quand on sait à quel point cette télé-réalité, par l’entremise de Saint-Endémol, rencontre un sacré succès auprès des jeunes, ça donne le vertige ou la nausée, c’est selon. 

Juliette, Morgane, Marie et Geoffrey version « live » de Barbie et Ken, (comme dirait Miss Lapsus, Laurence Ferrari : entre eux c’est le coup de foutre) et tous les autres glandent en boucle sur les écrans.   

En quelques mois des inconnus dans la maison deviennent des people. Célébrité éphémère je vous l’accorde. 

C’est à ce moment que fuse la question qui tue :

 » Dis, papounet, t’en as connu toi des people ? «          bestej0015s1.jpg

-Mais sais-tu qu’elle est bonne ta question ?

En y réfléchissant bien, j’ai du en croiser deux ou trois..

- Des noms, des noms !!!!

-Je ne suis pas sur que ce que je vais te dire, éveille ton intérêt. Le premier s’appelait Jorge Semprun, un écrivain, un grand scénariste et un homme politique espagnol. Je l’ai rencontré lors d’un été passé dans les Alpes de Haute Provence, dans les années 70 par l’intermédiaire d’un proche parent.

- Connais pas !!!!

- Marguerite Duras? Madeleine Renaud ? 

- Connais pas !!!

- José Artur…

- Connais pas !!!

 -Tu ne sais pas ce que tu perds…Artur pionnier en matière de radio, animait une émission le soir sur France Inter, le Pop-Club, d’une qualité rare…elle dura 40 ans. C’est un réel plaisir d’interviewer de telles personnes…j’ai eu cette chance. 

- Ca sent la naphtaline…euh je veux dire la nostalgie, bien sur..

047c0803pm1.jpg- Et si je te raconte que ton grand-père a cherché une Cadillac rose pour Dario Moreno ?

- Pappy participait déjà à la gay pride dans les années 60 ???  Tu m’en bouches un coin !

- Et te souviens-tu de ce jour mémorable où ta mère a sauté sur Mimie Mathy pour avoir un autographe…la pauvre Joséphine a failli se retrouver pour de bon chez les anges gardiens, tant elle a été surprise.

Bon visiblement, tu trouves mes people « has been »…mais si tu vas chercher au fond de ta mémoire, tu t’apercevras que toi, ma fille, tu as  connu des gens célébres, je dirais même plus des étoiles non filantes.

- Moi ??????

- Eh oui, quand tu avais cinq ans, tu es allée frapper aux portes de l’entrée des artistes de l’Opéra Bastille, avec ta grand-mère, tout ça pour rencontrer les danseuses que tu avais vu sur Arte dans une retransmission de la Belle au Bois Dormant.  

-  J’avoue…rhu00031.jpg

-  Tu as obtenu ce que tu voulais et même plus, puisque tu es repartie avec un chausson dédicacé par la danseuse étoile, Aurélie Dupont…la demoiselle de la télé devenait réalité.

Conserve cette relique précieusement, parce que vois-tu, il y a des années de travail acharné, sous le petit chausson de satin rose.




Par la fenêtre….

15102011

038c0204ll1.jpg Et voilà c’est reparti, le réac qui sommeille en moi va encore déverser son fiel tout noir sur les colonnes immaculées de son blog.

Oui, mais non ….

Je voulais juste vous conter une petite histoire, question de débuter la semaine en pleine forme. Petite généralité pour commencer : quelque soit le domaine, il ya toujours un angle de vue qui nous échappe.

Prenons l’exemple de la Grèce….Quand on vous parlait des hellènes vous pensiez à Nana, à Mélina, à l’archéologie, à Vassilis Vassilikos, à Démosthène, à Metaxas , à Nikos (cherchez l’erreur) à Marathon ou au Panathinaikos  pour ceux qui aiment le foot, et à Lesbos ou à Mikonos si vous souhaitez découvrir le miroir à deux faces.

Mais la dette ….ce n’était qu’un lointain écho perdu dans les flots bleus de la mer Egée. Aujourd’hui on a compris enfin que les Canons de Navarone avaient suffisamment de puissance, pour faire trembler la planète.

En matière de publicité, c’est un peu le même topo. A force de vouloir faire passer son message avec humour, et de se cacher derrière le « joke » on en oublie le mot responsable.

Lorsque j’ai vu « le spot décalé » de Cuisinella, j’ai cherché sur la toile des réactions et j’en ai trouvé.

L’asssociation S.O.S. hommes battus  a protesté contre la diffusion d’un film montrant unex176071001.jpg  femme poussant un homme par la fenêtre de la cuisine, pour mieux en apprécier, seule, tout le confort. Le jury de déontologie publicitaire, sur la base de son article 12, refusa de porter cette plainte en délibération. Dont acte. 

L’histoire eut pourtant une suite inattendue. Hier soir, en plein milieu d’un apéritif, j’eus comme une mauvaise intuition. Je demandai à l’entourage de me dire où étaient mon neveu et ma nièce…

Réponse collective : « Ils jouent dans la chambre ». Sauf que dans la dite pièce s’il y avait des enfants, ce n’était que les miens. 

Comment l’instinct maternel vient aux hommes ? Je n’en sais strictement rien ! Mais je me suis précipité dans la cuisine. 

Mon neveu, qui portait sa petite soeur dans les bras, essayait tout simplement de la faire basculer par la fenêtre…rassurez-vous on est au rez-de-chaussée !!

Je me mis à crier : » Mais ça va pas la tête !!! A quoi jouez vous ?? »

Et là cette petite fille de 4 ans me répondit avec une innocence et une grâce infinie :

« On joue à Cuisinella »                   

      







Femme de Macho |
une vie de hyene |
Parisvenise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'Ouvre Boîte, troupe de Ca...
| Les confidences acidulées d...
| Dim parle du monde