Vous avez demandé l’éducation sexuelle…ne quittez pas

22 10 2011

 -  Popix11171.jpgurquoi la zigounette en érection des messieurs est-elle orange ? Le décor est planté. Ça va être hot. Vous voilà prévenus.

- Ma chèrie, si tu avais bien lu la légende de la photo du manuel  d’éducation sexuelle, tes neurones auraient peut-être détecté la présence du mot « thermographie »….ou alors l’objet en question est la propriété d’un supporter hollandais.

Cher lecteur imagines-tu qu’un jour le père Borgia s’est adressé ainsi à sa fille :

- il mio caro Lucrezia occorre che si parli di sessualità …

- che cosa vuoi sapere papà ?

Eh oui …  »que veux tu savoir papa » ; si l’on en croit la légende elle aurait aussi beaucoup appris  de son frère César.

Vous pensiez qu’en achetant les bons livres, vous seriez dispensés de parler du sujet. Malheureusement les ouvrages en question ne répondent pas toujours à leur demande et bien souvent ils n’ont pas la patience de tout lire.

Nos enfants ont pratiquement tous les mots, y compris ceux qu’il ne faut pas, mais pas dans l’ordre : la mission, si vous l’acceptez, consistera à les récupérer, à les trier, pour formuler clairement ce que vous avez si bien conçu avec l’ensemble de vos partenaires.bul01791.jpg

Mais jetons tout d’abord, un petit coup d’oeil dans le rétro : 1968…Helga, de la vie Intime d’une  jeune femme, un film arrivé tout droit d’outre-rhin suscite le débat sur les ébats. L’oeuvre est sensée avoir été réalisée dans le but d’aider les parents à aborder ces thèmes délicats avec les adolescents, qui eux, s’échangent en cachette les photos de Playmate.

Un mois avant mai 68, c’est peut-être là, si on fait abstraction des évènements du 22 mars à Nanterre, que commence l’affrontement fratricide, entre une France fille aînée de l’église et un hexagone qui a les yeux rivés sur les mouvements culturels et politiques du moment, qui prônent toutes les formes de libération.

Les uns crient au scandale, les autres applaudissent à cet hymne à la liberté : en fait le film comporte une scène d’accouchement. Les mystères de la sexualité ne seraient-ils donc uniquement réservés qu’à ceux qui se sont jurés fidélité devant le maire, le rabbin ou le prêtre ?

En vérité les adultes de 68, sont en partie désemparés devant ce bouillonnement : je dirais même plus : il ne sont pas mûrs.   

Je vais le constater quelques années plus tard en essuyant  une réaction violente de mon paternel quand je lui explique que dans le cadre de mon cours de Sciences Naturelles de Terminale D, on a assisté à la projection du film produit par la marque Guigoz : Les premiers jours de la vie, en noir et blanc. Le bouquet final étant la naissance d’un adorable poupon avec force détails. 

vmo01191.jpg Finalement je crois qu’on devrait remercier Sylvia Kristel…et Emmanuelle Arsan.

Retour aux années 2010…Bien évidemment le sexe ne les intéresse pas, enfin c’est ce qu’ils essaient de vous faire croire. Il y a bien eu une approche maladroite : « Il paraît que Kevin et Christopher ont visionné un porno sur le net ». Rien de plus.

Pourtant je saisis la balle au bon et m’engouffre dans la brèche.

On a donc abordé la question en parlant de littérature, de cinéma, de savoir-vivre, d’anatomie, de politique, des droits de la femme et de l’homme, de la contraception, du sida, des films « X » et de la signification de l’expression « public averti »  ….mais surtout de tendresse, de romantisme, de la réciprocité des sentiments, d’amour, et de respect. 

Et si j’osais, je dirais que les langues se sont déliées, et la parole est venue soulager les esprits  des angoisses, et des peurs. 

Et comme l’a si bien écrit Jean-Loup Dabadie pour Gabin.  

Maintenant je sais, je sais qu’on n’sait jamais !

La vie, l’amour, l’argent, les amis et les roses
On n’sait jamais le bruit ni la couleur des choses
C’est tout c’que j’sais ! Mais ça, j’le sais
!


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Femme de Macho |
une vie de hyene |
Parisvenise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'Ouvre Boîte, troupe de Ca...
| Les confidences acidulées d...
| Dim parle du monde