Once upon a time la Révolution Française..

4032011

011983bl1.jpg - Chouf Louis, faites fissa, mettez Al Jazeera, sur le canal 235, on parle de vous, laziz !!

- Marie, ma mie, d’où vient cette manie d’utiliser le langage des maures, je croyais que vous étiez occupée tantôt, à vous initier au Danois avec votre Chevalier….comment s’appelle-t-il donc ce belâtre ?

- Axel, Axel de Fersen…..il est suédois, et sachez mon cher époux qu’il manie les langues à merveille. C’est mon Geoffrey, je suis son Angélique….

- Angélique, Marquise Dessanges, vu ce que vous lui coutez en perruques, fit remarquer la Duchesse de Polignac. 

- Angelique et son Danois, reprit la reine, ça le fait pas, on dirait un Disney’s movie, genre Beethoven, les 101 Dalmatiens ou Chéri, on a  raccourci le Roi…mais Mary et Axel, ça en jette, hein ???  m’écoutez-vous Louis ?  

- J’ai deux Swatch et une Breiltling à réparer : vous devriez en faire autant avec votre bergerie de Versailles; d’aucuns me rapportent que c’est un souk.

- D’aucuns devrait exercer son métier de catin à plein temps et pour l’amour du ciel Louis arrêtez de vous shooter à l’aiguille : regardez ces images retransmises en direct du Faubourg St Antoine.

- J’ai un ami très cher qui y vend des meuble : vous devriez en parler à votre suédois, ça pourrait lui donner des idées.

- Les suédois ne sont pas comme vous Louis, ils ne passent pas leur temps à monter et démonter tout et n’importe quoi; vous ce qu’il vous aurait fallu c’est un royaume de France en kit.

- Au fait on dit qu’il a pris du galon aux Amériques, votre protégé.

- Il s’est battu vaillament aux côtés de Rochambeau; il a joué pivot à Yorktown.

-  Oui bien sur; il est surtout passé maître dans l’art de manier le cigare : Washington lui aurait présenter un expert…un certain ..

- Horacio ??

- Non Lewinsky.

A ce moment le duc de La Rochefoucauld fait irruption dans la pièce : 

- Sire le peuple de Paris a pris la Bastille

 - Jure ????

- Sur la tête de ma mère !

-  C’est une révolte ? demanda Louis XVI.

- Non sire, ce n’est pas une révolte, c’est une révolution…ch’allah

 La Rochefoucauld poursuivit…

- Altesse, vous baissez dans les sondages, pour perdez des amis sur Facebook, il faut twitter sur le champ !

- Une révolution ! je t’en ficherai des révolutions…quand je pense….

- A la vieille anglaise qu’on appelait le Queen Mary ?

- Non crétin ! Je pense à ce débile qui chantait « Ooh yes it’s good to be the king » …Bon alors twittons Maxime…Écris : « la réforme oui, la chienlit non  » et tu postes.

- D’abord, moi, je m’appelle François.

- Oui mais on dit bien : les Maximes de la Rochefoucauld….

- C’est ça votre twitt ??  Mais, sire liquide, vous ne ferez pas le buzz avec du Pompidou…il faut savoir parler au peuple !

- Comprenne qui voudra, Moi mon remords ce fut la malheureuse qui resta sur le pavé: il faut que je demande conseil à Gilbert ; je vais le réveiller en pleine nuit à cause du décalage horaire mais tant pis…passez moi la « torche » je vous prie.

et il ajoute : « Turgot me l’a ramenée de Shangai »

- On dit :  le Blackberry Torch.

Louis se mit à chanter :

« Wanna be startin’ somethin’ ..You Got To Be Startin’ Somethin’ »
 puis commenta

- Il est sur messagerie….. »La Fayette King Fucker Compagny ». Il est touchant ce garçon, il ne peut s’empêcher de parler de moi !!! The Damned Boy : c’est ainsi que l’appelait le général anglais Cornwallis !!  Que signifie King Fucker ?

- Monsieur le marquis vous suggére d’aller vous faire…   

- Ah voilà qu’il me rappelle, le gamin.

-Vous avez téléchargé une nouvelle sonnerie de portable, Majesté ? fit remarquer le Duc

- Oui, mon coach trouve que le Roi Lion c’est mieux pour ma côte de popularité…et moins ringard que René la Taupe.

- Louis c’est Gilbert…comment vas-tu fils ? hurla le Marquis  De La Fayette avec un accent qui sentait bon le barbouche et le houmous.

- Euh voyez-vous mon cher Marquis le Royaume de France traverse une zone de turbulence..

- Fasten seat belt Louis !!!!

- Gilbert c’est la Berezina, Le Titanic, ….nous essayons de corrompre certains révolutionnaires en les achetant mais …

- Arrétez la politique, Louis, il faut penser business…n’achetez plus vendez !!! je vous envoie 30 000 jeans « Viva la muerte » et 20 000 t-shirts « No Pasaran »…

- Imposible chico perdido

- Y por qué pues Señor ? Qué pasa ?

- Las marcas han sido registradas por una familia del Emirato de DubaÏ, los Zidanes  !!!

- Qu’à cela ne tienne, nous allons créer un parfum « The Sixtine » by Lavoisier, des sacs  »Louis vit-on ? « , je vais vous faire enregistrer un single « What a wonderful world » by King Louis…

- Mais où va-t-il chercher tout ça ? demanda le roi…puis il lâcha avec résignation :

« Deux pas en avant, trois pas en arrière : c’est la politique du gouvernement »

« Ma réforme, ma réforme, si tu savais La Fayette »

« Cher Marquis si tu savais, ma réforme, où ils se la mettent »

 » Au cul, au cul, aucune hésitation, Au cu ! »

 » Cher Marquis je suis foutu le peuple est dans la rue. »

(avec l’aimable autorisation des Editions Chérèque et Thibault)

Nous reviendrons certainement  sur cette page de l’histoire de France pour évoquer les figures de Danton, Mirabeau, Robespierre, Saint-Just, Marat et son jacuzzi, ou des évènements tels que la nuit du 4 août, la terreur, la Marseillaise.

Mais avant de nous quitter, apportons un éclairage tout en finesse aux dernières heures qui ont précédé l’exécution du monarque.

Sur le point de passer de vie à trépas, Louis XVI interrogea l’entourage :

- A-t-on des nouvelles de La Pérouse  ?

- Non citoyen Capet…

- Alain Colas ?     

- Non citoyen Capet…

-  Tabarly ?

- Non citoyen Capet…

- La Reine ?

-  Elle s’est enfuie…

- Quel courage…

- …Avec de Fersen

- Quelle salope !!!

- Hélas, poursuivie par un peintre à cheval, un certain David, son carrosse a percuté le treizième pilier du tunnel du Pont de l’Alma…

Louis accusa le coup, et, poussant un soupir, murmura : » Druon avait raison : on est bien des rois maudits ! »   







Femme de Macho |
une vie de hyene |
Parisvenise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'Ouvre Boîte, troupe de Ca...
| Les confidences acidulées d...
| Dim parle du monde